A mon artisan...

Au cœur du bois


Mon amour pour l’artisanat à commencer pendant mes études.

En Arts appliqués, le difficulté est souvent lors du passage à la réalisation. Le savoir faire qu’il soit artisanal ou industriel, demande de la technicité et de l’adaptation.

J’ai eu la chance de faire un stage durant mes études au sein de l’ébénisterie Vencatachellum à l’île de la Réunion.


J’y ai découvert toutes la richesse de mon île à travers les divers essences. J’y ai approfondis mes connaissances sur propriétés des différents bois et ai pu voir les étapes de l’idée à la réalisation.


Ce travail en collaboration m’a permise de comprendre que la réalisation d’un projet, tiens aussi à la bonne compréhension des procédures techniques et à l’adaptation durant la conception.


Il y a environ un an, je suis revenu à cette amour du bois en effectuant une formation en tournage sur bois, à Sédeihlac, avec Jean Bernis. Cette artisan au Cœur du Bois, propose des initiations à son art pour sensibiliser et découvrir sa passion.





Retour sur le tournage


Tout d’abord, visite et présentation des lieux.

Jean et Laurence vivent à Sédeihlac où ils vivent dans un environnement enchanteresse. Nature, forêt viennent accompagner le bruit régulier du tour de l’atelier Au Cœur du Bois. Leur maison, aménagée par Jean, menuiserie créateur, et décorer avec goût par Laurence. Leur petit potager suis les saisons et proposent des repas conviviaux 100% BIO! Les deux ânes surveillent la roulette qui proposées pour une nuit original à côté du magnifique sol pleureur dont je suis assez fan.

Les poulettes garantissent l’origine du fond du jardin des œufs bien frais.

Cette démarche se retrouve aussi dans l’atelier. Les bois locaux et les essences aux propriétés variés s’adaptent aux envies du créateurs qui me partage un peu de son savoir.





Pour mon premier jour, je découvre le tour et les goujes. Je n’ai aucune appréhension. J’écoute les conseils et directives avec attention et je pose toutes les questions qui me viennent à Jean. Il répond avec passion et après m’avoir donner les bases, je passe rapidement à la pratique.

Je ne saurais expliquer cette sensation. Lorsque l’on pose son outil sur le guide et qui entame la matière, on ressent les vibrations, la résistance et on réalise progressivement que l’on créer. Selon notre mouvement, notre force et l’angle qu’on y met, on produira une entame plus ou moins importante.

Les outils et leur embout jouent leur rôle selon la forme et la finition que l’on souhaite.

L’odeur des copeaux de bois accompagnent toute la nuit et c’est avec hâte que j’attends le deuxième jour.

J’ai appris à faire une pomme. L’essence utilisée est l’acacia et dieu qu’il est beau ce bois! Plus vert, il donne une autre possibilité à la production. Pour ma première pomme en bois je suis plutôt contente de moi. Ce premier exercice créative me met en appétit pour l’après-midi.

Au programme atelier bouchon! J’ai laissé parlé mon imagination pour faire un bouchon façon lego.

J’y ai découvert un couple passionnée, qui offre dans un cadre de verdure une expérience tant humaine que professionnelle. Accueillant, ouvert et sensible à la création, nous avions échanger sur la possibilité de créer un jour ensemble.

Voilà j’espère vous avoir donner envie de le découvrir. Je vous prépare une autre présentation.


- MC -

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout